Le Bal/Musée
LABORITUEL
REGARDS EN JEU
 Dispositif participatif créé lors du Festival Danses Ouvertes
 
 
  Des danses immémoriales à l’improvisation
 
 
 
LE BAL / MUSÉE

• Depuis 2006, en réalisant les Parcours Chorégraphiques, la Compagnie Camargo a collecté et répertorié plus de 70 danses. Nous avons pu mesurer à quel point elles forment, au fond, une seule et même danse, agissante, essentielle, tout en étant un acte puissant de participation à la société.

Le Bal-Musée puise dans cet extraordinaire répertoire des danses, qu’elles soient liées à une culture territoriale, historique ou contemporaine.

• Le Bal-Musée est un hommage à tout ceux qui nous ont ouvert leurs portes et témoigné de leur volonté de conserver une authenticité et une histoire de leurs danses communautaires, issue des quatre coins du monde, d’aujourd’hui et d’autres temps.

• Forme de décentrement, lieu de sociabilité, rite collectif, coutume sociale et culturelle, espace partagé où se mêlent hommes et femmes de diverses conditions sociales, le BAL
 peut être ce lieu unique de curiosité de tolérance qui sait mettre en valeur chacun dans un rituel connu de tous. Un élan où le corps ordinaire devient extraordinaire en dansant, un lieu ou chacun est à la fois acteur et spectateur de la danse.
 
 
REGARDS EN JEU / Improvisation
 
Faire corps en participant à un geste artistique collectif :
• Un plan-séquence improvisé qui se décline en six invitations à danser sur le thème du regard.
• Des propositions écrites sur des panneaux ouvrent chaque phase aux danseurs :

Regard comme un phare / Projeter dans l’espace, se diriger vers un endroit pour danser
Regard comme un déclencheur / Chercher les parties du corps et danser
Regard comme une communication / Danser les yeux dans les yeux de l’autre
Regard comme une évasion / Danser les yeux fermés
Regard comme une sensation / Danser les parties du corps que l’on ne voit pas
Regard comme une pensée / Trouver et fixer un repère dans l’espace et s’immobiliser
 
 
• L'improvisation occupe une place décisive dans la danse moderne et post-moderne, donnant au danseur la liberté d’explorer son mouvement, de développer sa créativité et de s’affranchir d’un apprentissage ou d’acquis pour les dépasser et inventer intuitivement, sensiblement son geste.
 
 
 
LABORITUEL / Switch in Be Twin
 
• Retrouver une pulsation du corps, une rythmique “primitive“ qui constitue la base universelle de nombreuses formes dansées.
Ce temps expérimental invite le public
 à un voyage intérieur reposant sur la relation directe entre les corps, le contact et le rythme.
• Deux groupes jumeaux vivent ce Laborituel en symétrie,  Be-twin / Etre jumeaux, pour créer un mouvement répétitif et cyclique en écho à une pulsation intérieure, individuelle et collective.
Cette traversée, qui repose sur la capacité à communiquer par les rythmes corporels, permet l’expérimentation d’un lâcher prise, de laisser place au ressenti, à l’écoute des corps et du corps de l’autre, pour s’harmoniser à la simultanéité du groupe.
 
 
 
Exemple de programme : (recomposé pour chaque réalisation et augmenté de danse du territoire)

Bal 1
1 / Farandole – Catalogne
2 / Hora Maré – Roumanie
3 / Farandole – Bulgarie
4 / Kochari – Arménie
5 / Danse assise – Mudras – Inde


Laborituel – Switch in Be / Twin

Bal 2
6 / Bourrée – Limousin
7 / Rondeau – Gascogne
8 / Branle – Vallée d’Osseau
9 / Danse assise – Iles Salomon

Improvisation / Regards en jeu

Bal 3
10 / Seminole Wind – Amérique du nord
11 / Tammuriata – Italie
12 / Messaritikos – Grèce
13 / Danse assise – Saman – Indonésie
14 / Circle Valse Mixer – Écosse
15 / Swedish Finn – Suède
16 / Sardane – Catalogne
17 / Electro Dance

 
RÉALISATION

Le BAL/MUSÉE peut être précédé d’une ou plusieurs pratiques,
ou réalisé sans préparation, en immersion.

Formats – Espaces - Technique

Adapté en fonction des lieux, du projet, du nombre de danseurs.
Plateaux, halls, musées, studios, extérieurs ...
Diffusion de son de bonne qualité adaptée au lieu
Éclairages ou lumière naturelle
Régie d’accueil

 
Danses Collectées par la Compagnie Camargo
 
Danses Immémoriales :
Farandoles, Danses Coréennes, Gwo Ka (Antilles), Danse malienne, Danse de Côte d’Ivoire, Danse Tchadienne, Mudras (Inde), Taï Chi Chuan, Messaritikos (Grèce), Hora Maré (Roumanie), Horon (Turquie), Kotchari (Arménie), Bourrée (France), Seminole Wind (USA), Danse Kabile (Algérie), Mambooty (Égypte), Danse assise (Iles Salomon), Arkan (Ukraine)
Danses du 12° siècle : Jota (Espagne-Aragon)
Danses du 15° siècle : Branle (France)
Danses du 16° siècle : Sardane, Contrapas (Catalogne), Pavane, Rondeau (France)
Danses du 17° siècle : Sevillanas (Espagne-Andalousie), Guerres d’Outre-mer (France-Dieppe), Tarantelle Pizzica (Italie), Tammuriata (Italie – Naples), Passacaille (France)
Danses du 18° siècle : Rumba Flamenca (Gitans d’Espage et Portugal), O Vira (Portugal)
Danses du 19° siècle : Paso Doble (Espagne), An-dro (Bretagne), Sega, Maloya (Réunion), Cercle Circassien (Écosse), Mazurka (France), Marinera (Pérou), Soyotte (France – Vosges)
Danses du 20° siècle : Valse musette, Toupie, Java, Tango musette (France), Fox Trot (USA), Scottish (Grand Bretagne), Rumba de salon (Cuba, USA), Air for a G string – Doris Humphrey (USA), La Chapelloise, Swedish Finn (Suède), Contra américain (USA), Cicle Waltz (Écosse), Viet Vo Dao (Vietnam), Lindy Hop, Danses animalières, Lambeth Walk, Swings, (USA), Pllow’s Danse – Yvonne Rainer (USA), Madison (USA), Danse des Hippies de San Francisco, Rumba catalana (Catalogne), Salsa (Cuba), Bollywood (Inde), Kuduro (Angola), Dance Hall (Antilles), Hip-Hop (différentes styles), Thriller – Mikael Jackson (USA), Tektonik (France), Electro Dance (Monde), Danse du Bogue (Camargo)