Dominique Rebaud
Chorégraphe


Etudes de Lettres Université Paris X Nanterre.

De 1978 à 1980 : Formation en Danse contemporaine avec Marie Zighera à Lyon (école et Cie), Carolyn Carlson et le GRCOP, Suzon Holtzer, Susan Buirge, Centre National de Danse Contemporaine d’Angers sous la direction d'Alwin Nikolaïs, Bourse d’étude du Ministère de la Culture pour les universités de Salt Lake City et Seattle (USA).

De 1980 à 1982 : Compagnie Quentin Rouillier, créations Dune - Sol y Sombra - Couleur Iceberg, tournées et enseignement.

De 1982 à 1990 : Co-fonde le Groupe Lolita, collectif de création en danse contemporaine, et crée les spectacles : Bla-Bla, Qui a tué Lolita, Les Indolents Délires de Dolores Dollars, Zoopsie Comédi avec les costumes de Christian Lacroix, Mouse Art. Résidences, tournées nationales et internationales, création de grands événements dont le Festival Bonjour de Perpignan.

Poursuit sa formation avec le groupe japonais Sankaï Juku et pratique l’enseignement de la danse en France et à l’étranger.

De 1992 à ce jour : Chorégraphe pour la Compagnie CAMARGO, structurée autour d’une équipe de 10 personnes dont 7 danseurs, crée 20 spectacles :

Le spectateur, Quatre devinettes, Trois Contes Chorégraphiques, Ubu visité-Le grand méchant autre, Des Mondes et des Anges, Journal Coréen, La mandoline l'oeillet et le bambou, Une féerie miniature, Ecritures,
Le rat de ville et le rat des champs, Le Vol évanescent des rêves, Ondines, Dansons !, Promenade Dansée, Le Bal Mêlé, Danses Ouvertes, Noir 1 2 3 4
, Corps Commun - Corps Singulier, Dansez !, Ladybird.0, Le Bal/Musée, BLAN-C(S)

Effectue de nombreuses résidences,tournées nationales et internationales et création de grands événements.

En 2005 : Création de l'Association Chorégraphique, dispositif d'échanges et de connaissances au sein de la Compagnie Camargo.

Associée à des structures culturelles depuis 1994 à travers de nombreuses résidences, elle effectue une recherche reconnue et innovante autour de la pédagogie, du développement de la culture chorégraphique.
Elle est fréquemment sollicitée pour s'exprimer sur ces sujets lors de rencontres professionnelles, d'émissions radiophoniques (France Culture, France Inter), d'émissions télévisuelles (Danse – Arte, Musique au cœur – FR3).


En 1994 Dominique Rebaud est lauréate du Prix Villa Médicis Hors les Murs pour la Corée du Sud et où elle y étudie le P’ansori, opéra traditionnel coréen.


En 1996, elle est lauréate de la Fondation Beaumarchais pour sa recherche chorégraphique autour de l'œuvre d'Alfred Jarry. De 2004 à 2006 elle est élue au Conseil National du Syndeac. Elle a été membre de la commission d'attribution des Aides à l'écriture de la Fondation Beaumarchais de 1999 à 2002.

En 2012, pour les vingts ans de la Compagnie Camargo, elle commande à la journaliste Nathalie Yokel le livre "des danses vers la démocratie".
En 2013, elle réalise "Le décentrement Nikolaïen", outil pédagogique constitué d'un film d'entretiens de 65 mn et d'un livret de 86 pages, avec l'aide à la recherche du CND et le soutien de la Nikolais/Louis foundation.
En 2014, création du Festival Danses Ouvertes à Fontenay-aux-Roses. Création du Bal/Musée, sur la base de 70 danses collectées.
En 2015, développement du
Festival Danses Ouvertes, dédié aux nouvelles formes de la représentation en danse, participatives, immersives, interactives.
En 2016, recréation de "Des Mondes et des Anges“, Festival Suresnes Cités Danse. Réalisation de "Le Décentrement à l'œuvre dans la création collective des années 1970-1980, en France", avec l'Aide à la recherche à la recherche du Centre National de la Danse. 3° édition du
Festival Danses Ouvertes. Reprise du spectacle "Qui a tué Lolita ?" avec le groupe collectif Lolita Danse. Création de BLAN-C (1).